Bunia : les enfants « de la rue » retrouvent le chemin de l’école 5 ans après grâce à l’ONG AFCD

Plus de 80 enfants « de la rue » encadrés par l’ Association des Femmes au Coeur du Développement(AFCD) retrouvent désormais le chemin de l’école 5 ans sans étudier.
La plupart parmi eux avaient abandonné les études à cause de l’insécurité dans leurs entités respectives, ce qui les a poussé à se déplacer vers la ville de Bunia et environs, où ils menaient une vie précaire dans des sites avec leurs parents ou les membres de leurs familles .

Selon madame Christelle Alema Muzigwa, coordinatrice nationale de cette organisation, chaque enfant est inscrit selon son niveau , de la première année primaire à la huitième année de l’éducation de base.

 » Parmi ces enfants, il y a de ceux-là qui ont fait 5 ans, 6 ans sans aller à l’école. Il y a des enfants dont l’âge chronologique est avancé mais accusent de retard scolaire « , a-t-elle précisé à lavoixdelituri.com.

Toutefois,Mme Alema, les défis par rapport à l’accès aux fournitures scolaires demeurent énormes, au regard de leur nombre qui s’accroît du jour au lendemain. Jusque-là il y a peu qui ont déjà bénéficié de ces fournitures scolaires. C’est ainsi qu’elle appelle d’autres personnes de bonne volonté à s’impliquer pour assurer l’éducation de ceux qui remplaceront les parents d’ici quelques années à travers une campagne de 1 dollar pour la scolarisation de ces enfants vulnérables constitués des filles et garçons.

« [ …] C’est une grande bataille de faire quitter les enfants de la rue, ils ont besoin de se vêtir en uniformes, de cartables, chaussures pour leurs études.Avec nos moyens on ne peut pas, d’où on a besoin des gens pour leurs soutiens […] ».

Rappelons que ces enfants hébergés par l’AFCD ont exhibé leurs talents qu’ils détiennent à travers le théâtre, récitation, chants, danses, lors d’une journée porte ouverte organisée le dimanche 04 septembre dernier par la même association au de ces enfants vulnérables et victimes des groupes armés.

Jérémie Kaseke

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Ituri: qui est Ndudanga Kavarios promu professeur pour le compte de l’Université de Bunia ?
Next post Ituri/Année scolaire 2022-2023,l’ANAPECO met les parents devant leurs responsabilités