Djugu : encore deux personnes tuées près de Monbgwalu par des miliciens de la CODECO

L’insécurité en territoire de Djugu on n’en parle encore. En dépit des mesures sécuritaires prises pour mettre la population à l’abri du danger, les fauteurs des troubles n’ont pas encore dit leur dernier mot notamment dans la tuerie des civils.

Le mardi dans l’avant midi, encore deux personnes civiles sont tombées dans une embuscade leur tendue par des présumés miliciens de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO), à la hauteur du village Damblo, près de Monbgwalu, dans le territoire de Djugu.

Les victimes, dont les corps ne sont pas retrouvés jusqu’à présent, étaient dans une délégation de cinq personnes en provenance pour une carrière minière à Damblo, pour Monbgwalu. Trois parmi elles s’étaient sauvées de justesse des mains de ces malfrats, rapporte Israël Mandro Sesereki, bourgmestre intérimaire de la commune rurale de Monbgwalu.

Dans le secteur de Banyali Kilo, la milice CODECO a, depuis le 20 juin dernier lancé plusieurs attaques contre la population. Si certains habitants étaient lâchement abattus, plusieurs autres ont fui leurs milieux de vie et croupissent dans la misère par manque d’assistance humanitaire. Des plaidoyers sont menés auprès des autorités pour leur assurer la sécurité et leur apporter de l’assistance, faute de quoi on risque d’assister après quelques jours à des cas de malnutrition, indique le député provincial Dieudonné Sikoti.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Haut-Uélé : le FC Mont Bleu désillusionne l’AS Nyuki et remporte une grande finale à Durba
Next post Djugu : un civil ôte la vie d’un militaire FARDC avec une arme à feu près de Tchomia