Djugu : l'insécurité bloque le développement à Tchomia, Bakebuga Bimbona s'en inquiète - LA VOIX DE L'ITURI

Djugu : l’insécurité bloque le développement à Tchomia, Bakebuga Bimbona s’en inquiète

Le groupement Tchomia dans la chefferie des Bahema Banywagi en territoire de Djugu reste victime sur plusieurs plans principalement de l’insécurité causée par des groupes armés.

Bakebuga Bimbona Atwooki Jacob,l’un des notables de cette entité contacté par lavoixdelituri.com, dit regretter que cette situation constitue un blocage au développement de cette entité coutumière, vu que la population coincée, ne sait plus encore vaquer librement à ses occupations.

« [•••] Sur le plan du développement à Tchomia, le milieu évoluait très bien en activités socio-économiques,… mais à cause de l’insécurité, plusieurs personnes ont jugé mieux de croiser les bras [•••] « ,s’est ainsi indigné le notable Bakebuga Bimbona Atwooki Jacob.

Occasion pour lui demander au gouvernement congolais de renforcer la sécurité sur toute l’étendue de la province en général et dans cette partie de l’ituri en particulier mettre, en mettant en déroute tous les détenteurs illégaux d’armes, ayant déjà fait perdre beaucoup de biens à la population. Et aux jeunes de ne pas se faire manipuler par des gens de mauvaise foi, qui ne cherchent que leurs intérêts. Il a également fait appel au chef de l’État d’accompagner cette jeunesse pour son épanouissement.

M. Bakebuga Bimbona a par ailleurs félicité les habitants de Tchomia et environs pour l’observance de 3 journées ville morte décrétée depuis le mercredi dernier par la société civile, dans le but de compatir avec les familles des victimes de tueries à travers la province.

Jonathan Byaruhanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Irumu : des ménages de déplacés jadis hébergés dans des écoles et églises ont finalement rejoints le nouveau site à Komanda
Next post Ituri : MAPI adhère officiellement au processus de paix et remet son acte d’engagement unilatéral au gouverneur militaire