Faute des bonnes conditions dans le Haut-Uélé, des éleveurs contraints à retourner leurs bêtes en Ituri

Des éleveurs de la province de l’Ituri, dont ceux du territoire d’Irumu commencent à faire retourner leurs bêtes jadis évacuées dans la province de Haut-Uélé,la province voisine. Une évacuation, il y a quelques années, qui s’était faite au regard de l’insécurité notamment dans le territoire d’Irumu,…

Déjà, deux éleveurs du groupement Kabarole, en chefferie des Bahema d’Irumu ont fait demi-tour avec leurs vaches en provenance de Haut-Uélé. Cela fait suite à des mauvaises conditions d’élevage dans cette province.

«[•••] Il y a déjà deux éleveurs qui ont fait retourner plus de mille vaches ici à Irumu, ils ont vu que là, on leur exige plusieurs conditions dont des taxes,… mais aussi en Ituri, il y a des bonnes herbes encore plus que là[•••]», indique David Sole, l’un des éleveurs du territoire d’Irumu, interrogé par nos confrères de la Radio Candip à Bunia.

Pour lui, rien n’est à craindre actuellement sur le plan sécuritaire en Irumu et donc « tous les éleveurs qui craignaient pour leur sécurité et celle de leurs bêtes, peuvent retourner pour continuer avec leur vie ici ».

Il sied de rappeler que plusieurs éleveurs Ituriens avaient déplacé leurs bêtes dans la province de Haut-Uélé lors des turbulences sécuritaires pour échapper aux tueries de leurs richesses, qui était devenue cible des éléments des groupes armés.

Moïse Ulang’u

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Djugu : un civil ôte la vie d’un militaire FARDC avec une arme à feu près de Tchomia
Next post Djugu : le chef du village Katoto suspendu par l’administrateur de territoire