Mahagi : pour la libération de Me Christian Utheki et de James Kenda, « des jeunes notables » sollicitent l’implication personnelle du président Félix Tshisekedi

La notabilité des jeunes de la République Démocratique du Congo, une association sans but lucratif des jeunes basée à Mahagi, dans la province de l’ituri, à l’Est de la République Démocratique du Congo, se dit indignée de l’arrestation de deux fils Ituriens par la justice congolaise, «sans motif et sans raison valable».

Dans un mémorandum signé par son président, Ukura Unega François dit « Ituri Matata », adressé à l’intention de Chef de l’Etat, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo et lu devant la presse locale ce vendredi 05 juillet 2024, cette structure des jeunes appelle à son implication personnelle pour la libération sans condition des ces dignes fils qui souffrent gratuitement. C’etait après une marche pacifique ayant suivie l’itinéraire station Pacifique jusqu’au boulevard Tata Ugwaru, dans la commune rurale de Mahagi; en présence des milieux des personnes venues pour cette fin.

[…] Nul n’ignore votre vision personnelle qui prône également l’état de droit. Il est absolument aberrant que les gens soient arrêtés, enlevés et séquestrés les congolais de l’ituri sans motif et raison valable ! La manière dont se comporte la justice congolaise actuellement n’est rien d’autres qu’une trahison pure et simple du combat de Docteur président fondateur de l’UDPS, paix à son âme. Nous vous rappelons que le pays traverse un moment difficile où vous avez besoin de l’appui de tous les congolais pour barrer la route aux ennemis de la paix. Nous comprenons que beaucoup de votre entourage ne vous rend pas service. Comment comprendre que les individus innocents congolais de l’ituri soient en prison pendant que les criminels et les voleurs soient dehors ?[…] », se demande-t-il dans des propos recueillis par la voixdelituri.com.

Pendant ce temps, cette structure des jeunes du territoire de Mahagi, tout en insistant sur la libération sans condition de ces ituriens, sollicite également l’implication, de l’ingénieur Louis Wathum et de Samy Adubang’o Awotho, les deux fils Ituriens qui sont dans le gouvernement Judith Suminwa dans ce dossier pour leur libération.

[…] Nous vous demandons de libérer Mr Kenda Odu James, opérateur économique et autorité morale de la CFC, parti politique membre de l’Union sacrée de la nation; libérer Me Christian Utheki Udongo, président des communautés victimes des atrocités unilatérales de l’ituri. Pour clore, nous demandons aux deux fils Ituriens qui sont dans le gouvernement de Judith suminwa ainsi que le ministère de justice et garde sceaux de sy’impliquer d’urgence pour que nos frères innocents recouvrent totalement leur liberté […], Insiste-t-ils.

Par ailleurs, cette association des jeunes promet continuer avec cette démarche pour obtenir gain de cause et voir ces deux fils, qui font la fierté de l’ituri, être libres.

Jean Maurice Udaga, depuis Mahagi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Irumu : trois villages de Walendu Bindi en carence d’eau potable
Next post Djugu : ce qu’il faut retenir des interventions de MSF en zone de santé de Drodro