Mambasa: démenti de la société chinoise Kimia Mining accusée de l’occupation illégale de deux concessions minières

La société chinoise Kimia Mining a rejetté ce samedi 11 juin 2022 les accusations portées contre elle sur l’occupation illégale de deux concessions minières dans le groupement de Bafwakowa,en chefferie des Bandaka, territoire de Mambasa.

Dans une réaction ce même samedi, Célestin Bofoya, chargé de suivi des cahiers de charge de cette société, Kimia Mining est bel et bien propriétaire d’un permis d’exploitation de ces deux concessions dûment attribuées par les autorités compétentes.

 » Les deux concessions minières citées dans cette déclaration se trouvent bel et bien dans l’espace attribué à kimia Mining,par les autorités de tutelle.Avant l’implantation de ses engins, kimia Mining s’était convenue avec la communauté locale. Nous les appelons à faire asseoir leurs fils et filles autour d’une table afin de régler leurs différends.Quant aux agents du tribunal de grande instance de Bunia,la société kimia Mining déclare qu’elle est propriétaire d’un permis qui couvre les dites concessions.Nous vivons dans un pays où règne la loi et ils peuvent d’abord passer au bureau provincial des mines avant d’effectuer une quelconque descente sur terrain « ,a-t-il déclaré à lavoixdelituri.com.

Rappelons que la population du groupement Bafwakowa et la coopérative minière d’exploitation artisanale au Congo Est(COOMEACE), accusent la société chinoise Kimia Mining d’avoir occupée illégalement deux concessions minières dans cette partie du territoire de Mambasa dont Talisa Lokele et Talisa Lokele Mabele Riche.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Ituri: manifestation anti-Monusco à Mambasa, les forces vives se disent « non concernées »
Next post Ituri: mise au point de la directrice provinciale du SAEMAPE après son désaveu par ses agents