Nord-Kivu : insécurité en territoire de Lubero, 4 zones de santé touchées

L’insécurité qui sévit dans le territoire de Lubero au Nord-Kivu impacte négativement sur le fonctionnement des structures sanitaires.

En l’espace d’un mois seulement, soit celui de juin 2024, Quatre (4) zones de santé de l’antenne de Division Provinciale de la Santé (DPS) Butembo, ont été touchées par les actes de barbaries des hommes armés. Il s’agit des zones de santé de Alimbongo, Biena, Manguredjipa et Kayna.

Dans ces zones, certaines structures de santé ont été vandalisées, pillées par les enemis de la paix, d’autres ont été incendiées.

Au cours du rendez-vous hebdomadaire de partage des informations sanitaires liées à la surveillance épidémiologique, animé le lundi 8 juillet au bureau de l’antenne DPS Butembo, le point focal du programme National de Communication pour la Promotion de la santé PNCPS Antenne DPS Butembo a condamné ces cas de vandalisme dont sont victimes les hôpitaux et centres de santé de ces quatre entités sanitaires.

«[•••] Il y a des retombées suite à cette insécurité, c’est déplorable, nous interpellons ce qui ont la sécurité dans leurs attributions, de pouvoir sécuriser les structures sanitaires, c’est vraiment de l’intérêt de nous tous, et aussi pour le respect de l’humanisme par rapport à l’être humain [•••] », a dit Damas Mumbere Luhavo.

Il sied de dire ici que cette situation d’insécurité a poussé le personnel de ces zones de santé à se déplacer craignant pour leur sécurité, apprend-on des sources locales.

Moïse Ulang’u

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Criminalité urbaine : Léon Mungwana plaide pour le renforcement de la sécurité en ville de Bunia
Next post Éliminatoires CAN Maroc 2025: voici le programme des matchs de la RDC